Archives mensuelles : mars 2010

Avril (l’impermanence des choses n° 03)

Fille joyeuse Tu ris et tu gambades Dans les jonquilles d’or Que tu sèmes partout Entourées d’anémones, Dans le fossé des forêts     Vent léger Qui joue avec ta robe Soleil doux, Qui empourpre tes joues ! Qui fait … Lire la suite

Publié dans Non classé | 10 commentaires

Un jour (l’impermanence des choses n°02)

    (arrêter la playlist du bas et démarrer la playlist "Un jour" avant de lire la poésie)   Il fait jour, Voici que s’élève la roue de la lumière Où les moulins d’en bas se couchent en prière Il … Lire la suite

Publié dans Non classé | 4 commentaires

Il fait plus doux (poésie en fleurs n° 22)

  Une plume toujours fécondeTrace souvent l’élégieQuand tu es près de moi, ou repartieQu’à travers toi, ma glace fonde J’ai ôté mon lourd manteau de pénitencesMa lourde écharpe de longs silencesIl fait plus doux Souvent, j’étouffe de simples chosesEt d’angoisses … Lire la suite

Publié dans Non classé | 5 commentaires

Le poète dans le ciel

    De quel mica de neige vierge De quelle moelle de roseau De quelle hostie et de quel cierge A-t-on fait le blanc de sa peau ?   A-t-on pris la goutte lactée Tachant l’azur du ciel d’hiver Le … Lire la suite

Publié dans Non classé | 8 commentaires

Mercredi 10 Mars 2010 « Nouveau Jour »

Bonjour à tous,   Aujourd’hui, dix mars 2010….Grande date pour la littérature française !! Euh…….. Bon, d’accord …… Restons modestes, une petite goutte d’eau dans l’édition locale….Mais ce sont les gouttes d’eau qui font les rivières, dit-on… Juste pour vous … Lire la suite

Publié dans Non classé | 12 commentaires

La ride (l’impermanence des choses n°01) – Soleil glacé

La ride   Quand la mer s’approche, quand la mer s’en va C’est moi qui viens vers toi… Quand les bancs de nuages Rencontrent ton sillage Tu emportes l’enfant et rejette l’âgé Et parfois tu te brises contre les rochers. Le … Lire la suite

Publié dans Non classé | 6 commentaires

Tes yeux (poésie en fleurs n°21)

Le silence fut là, la lumière mouillée Détrempait les sentiers, luisait un rossignol Quand par dessus la branche, sont venus se poser Tes yeux venant du ciel, moi qui étais au sol   Le printemps qui approche, la douceur et la … Lire la suite

Publié dans Non classé | 8 commentaires